Morocco IDs terror suspects in European tourist deaths

By AT editor - 20 December 2018 at 3:59 am
Morocco IDs terror suspects in European tourist deaths

Moroccan police say one man is in custody as they continue the search for three other suspects in the deaths of two European tourists, killed in what they now confirm is a terror attack.

The bodies of the women, Louisa Jespersen of Denmark and Maren Ueland of Norway, were found in a remote area of the High Atlas Mountains near Imlil, a popular destination for hikers and backpackers about a 90-kilometer drive south of Marrakech.

The suspect in custody was found in Marrakech, authorities said. They later released images of the other three men, who are believed to have ties to radical Islam and “adopted extremist thought,” according to a press release from Morocco’s BCIJ.

Police late Wednesday said they are working to confirm the authenticity of a video shared on social media that claimed to show the gruesome deaths of the two women, both of whom were in their 20s. Sources said at least one of the women was beheaded, while Moroccan media outlets reported they were also sexually assaulted, but police have not yet confirmed those details.

The friends knew each other from university and planned their trip despite safety concerns, according to interviews with family members in the Scandinavian nations.

The deaths have shocked and saddened many Moroccans in a country that welcomes tourists and rarely sees attacks against them. The last such attack was the 2011 bombing in Marrakech.

Moroccans on Facebook launched a solidarity campaign with the European victims, displaying profile images showing the crossed flags of their countries, according to Chouf TV, and taking to Twitter to express their sorrow.

Image: BCIJ

1 Comment so far

Jump into a conversation

  1. Avatar
    alain

    Ils s’agit de se débarrasser des animaux musulmans et de leur secte criminelle Allah-con. Quel imbécile vas encore passé ses vacances chez les fous dangereux qui décapitent du couffars infidèles pour plaire à leur ami imaginaire , Les états européens doivent interdire les pays musulmans à leur ” cons-citoyens ” inconscients du coran.
    Les causes de ce phénomène ont été étudier.
    C’est un sujet absolument tabou en Occident, mais il est temps d’en parler. Les mariages consanguins entre cousins germains dans les populations musulmanes représentent une très forte proportion des unions: de 25 à 80 % selon les pays et les régions. Les enfants issus de ces mariages se marient dans les mêmes proportions avec des cousins germains et ce, depuis le VII° siècle de notre ère.
    Le résultat est désastreux, mais alors que dans le monde musulman, ce sujet est discuté par les médecins et les avertissements sont clairement émis pour tenter d’enrayer ce phénomène; à l’Ouest, en Europe, il est totalement interdit d’en parler. Le sujet de la consanguinité des populations musulmanes est tabou, tout comme le fait de se poser des questions sur l’impact sociétal de ces pratiques mi-religieuses, mi-sociétales.
    Musulmans chiites en prière
    Le prophète Mahomet a lui-même épousé une de ses cousines et selon le Coran, Allah permet les relations sexuelles entre cousins (Coran 4:23-24). La Sharia, la loi islamique, insiste sur cette manière de contrôler les membres de la famille, particulièrement les filles en les mariant dans le cadre familial. C’est une question d’”honneur » et de « respect » de la famille.
    Au fil des siècles, les effets de ces mariages consanguins pèsent très lourdement sur la société. Selon Lise Egholm, directrice d’école depuis de nombreuses années dans le quartier musulman de Nørrebro à Copenhagen (Danemark), il faut dénoncer cette pratique des mariages entre cousins chez les musulmans et le silence qui entoure ce problème: au Danemark, les migrants non-européens sont 300 fois plus susceptibles d’échouer aux tests d’intelligence (QI) de l’armée danoise que les Danois de souche.
    Musulmans danois: peut-être le retrait communautariste est-il également dû pour partie, à un sentiment d’infériorité qui raidit les communautés musulmanes, parlant en permanence d’honneur et de respect
    En matière de production d’études scientifiques, le monde islamique ne publie qu’un dixième de la moyenne mondiale. La priorité donnée à la religion sur la connaissance est une des raisons pour lesquelles – le chiffre est impressionnant – moins de livres ont été traduits en arabe sur le dernier millénaire que de livres sont traduits en espagnol chaque année.
    L’arriération mentale (Quotient Intellectual de moins de 69) chez les enfants issus de mariages consanguins est 5 fois plus importante. En moyenne, le QI est de 10 à 15 points inférieur. L’empathie et autres qualités sociales sont moins développées. En sus du problème de QI relativement faible, le risque de maladies d’ordre génétique est nettement plus élevé. C’est la cause de handicaps, de maladies et d’une espérance de vie réduite.
    Les statistiques officielles et les recherches sur les pays arabes montrent une consanguinité qui atteint 70% au Pakistan, 67% en Arabie saoudite, 64% en Jordanie, au Koweit et dans les pays du Golfe, 40% en Libye, 39% en Tunisie, 33% en Egypte, ou 25 à 30% en Turquie (Reproductive Health Journal, 2009 Consanguinity and reproductive health among Arabs.)
    En Europe, l’Eglise catholique a très tôt pris conscience du problème: les mariages consanguins entre cousins germains sont interdits, sauf dispense par l’Eglise.
    Par contre, en France comme en Belgique, les mariages civils entre cousins germains sont autorisés sans problème. On ne peut donc reprocher à une communauté donnée de pratiquer ce type de mariage. Mais en Belgique, les mariages entre cousins germains restent heureusement rares dans la population « de souche ». En 1959, c’était moins d’ 1 % Ajouter les paroles du prophète Mahomet qui poussent cette bande de dégénérés consanguins à décapiter du couffars
    Et tout devient clair.

Leave a Reply to alain Cancel reply

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.